Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 21:08
  • Les boeufs dans les labours noirs
  • tracent des sillons rectilignes
  • leur pas lent et fort
  • leurs corps imposants
  • impriment la terre humide
  • d'un rythme éternel
  • portées musicales
  • dans les champs millénaires
  • accords parfaits5301142602_d72b34bc22.jpg
  • harmoniques vivantes
  • comme les andains dessinés
  • par les faucheurs
  • dans la rosée matinale
  • comme les foins des paysans
  • chauds et odorants
  • dans les mayens de nos vallées
Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 20:51
  • Je regarde le ciel
  • protubérances solaires
  • paille et poussière d'or
  • fibres de miel
  • nuage d'abeilles jaunes et noires
  • mon regard monte jusqu'à l'horizon
  • ma prière s'envole
  • avec le vol fluide de la mésange
  • une bouffée d'encens magique 
  • s'évapore dans les airs4253645397_6485acc02f.jpg
Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 20:40

Si les artistes ont pour "mission", entre autres, d'être une conscience de ce qui se passe autour d'eux, on peut dire que maintenant il y a du travail sur la planche.

 

En effet la situation de l’économie mondiale est actuellement en plein désarroi et en complète instabilité. Tout semble vaciller sur ses bases. Les crises financières se suivent et se ressemblent: avec leurs lots d’erreurs récurrentes, de dérapages et de scandales.

A croire que les leçons de l’Histoire ne servent à rien et tombent dans l’oreille de sourds.

Souvenez-vous 2008-1009 avec la débâcle de Lehmann Brothers qui a entraîné dans son sillage d’autres déroutes comme celle de l’UBS aux Etats_Unis, de nombres d’entreprises fragiles: toute l’économie planétaire en a été affectée. En quelques semaines ce fut la contagion, la récession a enrayé l’économie de tous les pays au niveau mondial. Les bourses ont chuté, la confiance des marchés et des investisseurs s’est envolée, les carnets de commandes se sont retrouvés vides.

 

Après cela politiciens et économistes avaient pris moult résolutions pour réguler les marchés, éviter les fraudes fiscales, la spéculation, les prises de risques inconsidérées, on parlait même de taxer les opérations financières en bourse.... Nicolas Sarkozy, Barack Obama.... tout le monde avait entonné le même refrain.

Mais voilà, deux ans plus tard les bonus des banquiers et des traders ont de nouveau explosé de manière indécente, les bénéfices de certaines banques augmentent à la vitesse V mais elles licencient massivement, comme la HSBC, l’immobilier qui tourne à fond risque de devenir une bulle artificielle, les pays s’endettent jusqu’à l’approche de la cessation de paiement, tout semble à nouveau partir à vau l’eau.

Malgré les plans de sauvetage tout semble très fragile et volatile dans cette économie mondialisée et l’on est à se demander s’il y a encore un pilote dans cet avion qui vole à vue et avec une essence qui se fait de plus en plus rare et chère. Une chose est sûre, la confiance des citoyens s’est envolée, et les marchés n’ont plus actuellement d’assises solides sur lesquelles construire un avenir qui puisse subvenir aux besoins élémentaires de tous. La notion de bien commun a disparu corps et biens, ne restent que l’individualisme et un appât du gain sans bornes d’une minorité qui impose «sa» loi à sept milliards de personnes.

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 21:13

Les galeries et les expositions fleurissent de toutes parts dans notre pays . La pratique artistique s’y est démocratisée, les ateliers et les écoles d ‘art prolifèrent. Le phénomène a lieu à tous les niveaux: associatif avec la jeunesse, plus pointu avec les écoles d’art, de graphisme, de design spécialisées, avec les centres d’arts visuels... Bref, chaque personne qui sent une bribe artistique en lui a moyen aujourd’hui de la développer, de la porter à maturité, et de l’exprimer jusqu’à un niveau élevé. Si le «figuratif» a toujours la cote, l’ «abstrait» connaît également un grand engouement et ce qui est «tendance» aujourd’hui a plutôt trait à l’art contemporain, aux événements artistiques, aux «interventions», genre dans lequel on peut voir tout et n’importe quoi. En effet l’art contemporain a perdu sa fonction représentative du réel et nous emmène vers des régions où la rationalité perd souvent pied, où les objets, les personnes changent de statut, de fonction, de nature. Cette forme artistique s’applique à traduire les conflits, les questionnements de notre société, c’est bien. Mais l’art contemporain peut aussi devenir, dans cette optique, difficile à suivre, encore plus à y adhérer. A force de chercher du nouveau, émotion et raison peuvent parfois sombrer dans un néant anxiogène, l’art contemporain devient ainsi plus souvent qu’à son tour vide de sens ou anecdotique...

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 19:57
  • 4151099080_6e8af4d50a.jpgSoleil lie de vin 
  • saule argenté
  • Rhône malachite
  • roseraie mouvante
  • le temps tisse ses espaces 
  • réseaux de silences
  • et de murmures ouatés
  • salle d'attente
  • au seuil de l'éternité
Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 17:53

Tables de marbre blanc

posées à même

le ciel

pétales de rose

sur l'arête braisée

lumière opalescente

écritures rocheuses

la vire griffe l'horizon

de ses obliques et

ses blessures3123490874_16762ba965.jpg festonnées

j'y accroche mes pensées

mes mots brouillés

mes désirs mort-nés

là tout près

du bleu infini

Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 21:29

Cercle magique

lune farouche

la clarté laiteuse inonde la campagne

les chauve-souris volent discrètement

au ras des herbages noirs

les secrètes silhouettes

des églantiers et des sorbiers

découpent le ciel émeraude

mon corps hésite

devient arbre

passerelle

4745160537_5380099e27.jpgentre ¨étoiles et terre noire

Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 15:04

J'habite les cônes forestiers

en-haut de la vallée

niches couronnements aires perdues

où vivent des animaux sauvages

ils ont peur des hommes

même les épilobes et les mousses humide sont fragiles

la lumière pénètre les frondaisons

la clairière accueille mes respirations

je suis le cours du jour et des sentiers étrolits

qui cadastrent mon territoire

ils se mêlent à ceux des vents des odeurs

des existences végétales

ils composent des toiles transparentes

dans lesquelles j'accroche mes errances

les heures se font et se défont de mille linéaments

aiguilles de mélèze litière fraîche

je marche dans la forêt

y laisse mes pas vagabonds

mes pensées teintées de soleil vert

au seuil des lèvres glaciaires de ma mémoire5175911132_a54dc0770d.jpg

Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 21:57

5781250328_7159ecf58d.jpgLe vent du soir

le long des haies de bois

 

la prairie muette

et ses architectures rectilignes

 

les paroles sauvages
des enfants

leurs secrets magiques

 

la lumière fauve

et ses textures légères

 

je regarde les jours

passer

s'embraser

se consumer

 

Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 22:03

452784430_7affe4936e.jpgL'ombre de ton corps

jetée sur l'herbe

les heures qui tournent

sur les hauteurs du peuplier

la pierre chaude 
près de la berge

le cercle se referme

je suis pris
dans les interstices

de cette après-midi sauvage

une souris dans sa cage
de fer blanc

Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article