8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 19:07

L’artiste sédunoise Yannick Bonvin Rey, qui expose à la Grande-Fontaine à Sion travaille avec attention dans ses œuvres sur le choix de ses pigments, leur traitement, leur mise en place: sa peinture demande que l’on s’en imprègne, qu’on l’habite, qu’on la traverse, que l’on laisse ses vibrations se développer en ondes pulsionnelles et pénétrer notre «être intérieur».

 

Yannick Bonvin Rey travaille depuis plusieurs années à Genève et a suivi l’enseignement de Fabrice Glasbrenner.

 

 Pour sa deuxième exposition à la Grande-Fontaine elle a opté pour le thème du «Voyage», «l’action de se rendre ou d’être transporté dans un autre lieu.»

L’artiste qui a déjà exposé à Genève, Carouge, Fribourg... fait appel à travers sa technique et ses choix picturaux aux «strates profondes de l’homme, aux régions de son inconscient, à ses pulsions archaïques et leurs émergences à travers la mémoire ou le rêve.»

Ses toiles ouvrent des chemins de concentration, de tensions internes, de retour dans les circonvolutions complexes de la mémoire native, du cri originel qui nous a conduits vers la Vie.

Une infinité de notations et de nuances dans les tonalités et les valeurs, des paysages abstraits qui se conjuguent aussi avec des constructions figuratives, le spectateur trouve avec les œuvres de Yannick Bonvin Rey un univers riche et profond dans lequel les atmosphères ont le pouvoir de nous faire voyager. JMT

Partager cet article

jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-marc theytaz
  • : Textes poétiques, de création- Textes critiques sur des expositions d'art, des sorties de nouveaux livres en Valais et en Suisse.
  • Contact

Recherche

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog