Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 17:04
«Borborygmes» de Evelyne Rivat Métrailler à Nendaz, un témoignage poignant sur une situation particulière, avec la venue au sein de la cellule familiale d’un enfant handicapé.

Un ouvrage original décrivant le bouleversement psychologique qui intervient tout à coup lorsque la nouvelle tombe, votre enfant ne sera pas comme les autres.
 Il y a d’abord le choc, l’évènement que l’on n’avait pas prévu, que l’on avait même pas imaginé, puis vient la révolte, un mouvement naturel, instinctif «ce n’est pas juste, pourquoi nous?».

Passées les premiers emportements, viennent les questionnements profonds, les interrogations ... pour avancer lentement vers l’acceptation, transformant cette nouvelle naissance en une joie, un rayonnement intérieur, une occasion d’aller plus loin à l’intérieur de soi mais aussi vers les autre: «tout es cadeau avec Virgile. Tout est gratuit. Il n’y pas de récompense, ni friandise, ni petit sou à la sortie. Juste la joie intacte de l’observer dans ses découvertes et se dire: « Oui, il peut faire ça! C’est magnifique!» Regarder en avant....

Evelyne Rivat Métrailler est une battante; elle possède beaucoup d’énergie, une passion pour la vie, une envie d’aller de l’avant dans la positivité et l’épanouissement de tous les êtres de sa famille.

Elle a pris la plume pour transmettre cette trajectoire de vie particulière qu’est l’arrivée d’un enfant handicapé de façon tangible, communiquant avec elle-même, avec son entourage.
Chaque être a le droit de vivre, de se développer, de grandir, de parler avec le monde , de dialoguer, de partager: « J’avais en moi un désir d’écriture depuis longtemps, depuis l’Ecole des Beaux-Arts que j’ai effectuée à Sion. L’arrivée de Virgile a été l’élément déclencheur: il il ne s’agit pas d’un livre -thérapie mais l’expression d’un vécu, d’un ressenti. J’avais suivi des ateliers d’écriture et cette expérience m’a permis de dire au plus près les émotions qui m’ont traversée, chahutée, bouleversée aussi. Il s’agissait de décrire cette confrontation des parents lorsqu’ils accueillent un enfant handicapé, de dire leurs sentiments profonds et leurs réactions face à cet évènement. En effet souvent les parents concernés n’arrivent pas à exprimer les situations douloureuses, et là j’ai essayé de le faire. Il ne s’agissait pas pour moi de me plaindre sur mon sort: le livre raconte une histoire, il est tantôt drôle, triste, animé mais ne donne pas une image désespérée de souffrance.
Alexandre Jollien dont j’ai suivi les conférences m’a permis de voir l’aspect important de l’intégration des enfants qui ne sont pas dans les normes. Pour moi faire avancer les choses dans l’esprit des gens représentait une démarche importante, un processus nécessaire. Il y a un travail énorme à effectuer daqns ce domaine tant les blocages sont nombreux et parfois violents chez les parents concernés...» L’écriture de Borborygmes est vivante, spontanée, simple et profonde. Elle nous donne à voir des instants privilégiés de toute cette histoire.

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Lisa 11/02/2014 16:55

J'ai lu votre livre qu'une amie m'a prêter, il est poignant, samedi j'ai eu la chance de venir à la soirée en l'honneur de Virgile, quelle force et courage. Bravo à toute la famille.
Gros becs à Virgile l'enfant différent.