Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 14:13

 

4mp5r10.jpgCascades de couleurs, de lumières pures et parlantes, de transparences et de miroitements, de compositions et d’agencements magiques, de géométries et d’architectures, l’abbé Bernard Dubuis expose actuellement à la Maison de la culture de Savièse, plus de 100 tableaux, des aquarelles pures et limpides.

 

Des paysages avec les flammes de l’automne, le feu intérieur, la paix des arbres, les prairies matinales, le silence des bosquets, l’immobilité et la profondeur de l’étang, les silhouettes dorées et marron des vergers, et puis de nombreuses compositions non figuratives, qui nous emmènent sur des sentiers de l’âme et du cœur, dépouillés et magiques.

 

Plusieurs dizaines d’aquarelles qui nous disent les mystères d’une spiritualité partout présente, la profondeur du temps et de l’espace, la grandeur de l’univers, la complexité des cosmogonies qui nous entourent.

 

 

Maturité du peintre

 

L’abbé Dubuis pratique la peinture depuis de longues années, une passion, un art, une façon de lâcher prise peut-être aussi de se mettre à l’écoute de soi-même et de l’univers.

L’abbé Dubuis a collaboré à plusieurs reprises avec l’abbé Gilbert Zufferey qui lui écrivait des poèmes. Ensemble il ont réalisé des ouvrages de qualité, mariant le geste et le dire, la couleur et la parole, la chair et l’esprit pour nous offrir des espaces de méditation et de rencontre

.

Alphabet spirituel

 

Les aquarelles de l’abbé Dubuis peuvent être assimilées aussi parfois à des vitraux avec des jeux de couleurs, qui génèrent vibrations lumineuses, scintillations, reflets, prolongements, qui ouvrent des portes, qui sont lieux de passage et de transition: ils créent également des musiques, des accords délicats, des harmonies, un langage spécifique comme disait Kandinsky qui cherchait à retrouver la valeur intrinsèque de la couleur, des formes qui structuraient ses tableaux et à en faire un chant. Un alphabet spirituel qui peut dire les émotions intérieures, les révéler, les suggérer, leur apporter consistance, poids, relief, comme un arc-en-ciel, une brumisation qui naît entre des univers de pluie et de soleil. Des lieux d’élévation, de concentration et de méditation, qui nous emmènent vers une forme de clarté et d’Infini, Dieu peut-être... sûrement.

L’exposition est en faveur de l’Association ELIAS, qui travaille en solidarité avec le Liban.

 

 

 

 

Aquarelles de l’abbé Bernard Dubuis. Maison de la culture de Savièse, jusqu’au 30 septembre.

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-marc theytaz
  • : Textes poétiques, de création- Textes critiques sur des expositions d'art, des sorties de nouveaux livres en Valais et en Suisse.
  • Contact

Recherche

Liens