Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 23:33

La nuit mauve, tenture magique sur la vallée escarpée, la forêt d'épicéas et leurs voilures agitées dans la brise, le murmure continu de la rivière au fond de la gorge calcaire, l'absence de clarté lunaire, l'encre de tes songes, dans l'air juste un souffle, celui de pétales d'abricotiers et de pêchers qui de leur lopin de vigne embaument toutes ces parcelles d'obscurité.....
La campagne semble retenrir sa respiration, au dedans de sa poitrine les poussières cendrées des morts qui habitent la terre profonde, leur terreau existentiel qui emplit terre et ciel, souvenirs passés et à venir, et puis cette douleur dans la main, qui ne permet plus d'essuyer le visage, de se frotter les yeux, qui retient la lumière au-dedans de nos errances, comme une sève étouffée qui ne permettra pas au bourgeon de voir le soleil d'ivoire du pays blanc.

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz - dans littérature
commenter cet article

commentaires