Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 17:34

 

 

 

 

 

 

“J’ai découvert la magie du digital lors de mes études”

 

 

Louisa Gagliardi , une artiste sédunoise qui est devenue internationale , une vraie représentante de la génération Y.

 

 

 

 

L’art évolue avec la technologie, les supports se modifient, l’imagination trouve des espaces insoupçonnés, la preuve vivante avec la sédunoise Louisa Gagliardi qui connaît depuis quelques années une aura internationale.

L’artiste réalise ses œuvres sur Photoshop, un moyen riche de mille possibles, avec un éventail de diversités créatrices insondable. New York, Bruxelles, Berlin,,, elle a visité et exposé dans de nombreuses capitales, traçant sa route avec détermination et déjà une belle maturité, une vraie représentante de la génération Y.

 

Comment est née votre « vocation » artistique et quel cursus avez-vous suivi depuis votre enfance?

 

Aussi loin que je peux me souvenir, j’ai toujours été bricoleuse, et par chance, mon environnement était favorable. Ma mère étant artiste, mon père architecte, ma marraine historienne de l’art, ma tante fleuriste, il y’avait toujours de quoi faire.  Ma curiosité artistique fut également nourrie par ces derniers, on parlait beaucoup d’art, d’architecture et de mode à la maison, ainsi que pendant nos voyages, les musées et autres lieux culturels étant toujours au programme. Il y avait peu de doute: je voulais suivre une carrière artistique. J’ai donc fait un cursus Arts Visuels au collège de la Planta et suis ensuite allée à l’ECAL (Ecole cantonale d’art de Lausanne) pour un bachelor en design graphique. Pendant mes études j’ai été très attirée par l’illustration, qui a pu être développée pendant mes premières années après l’école, ce qui m’a amené aujourd’hui à ma carrière d’artiste.

 

Quelles techniques utilisez-vous dans votre travail et quels supports vous conviennent le mieux?

 

Durant mes études, j’ai découvert la magie du digital. Si j’utilisais beaucoup mes mains jusque-là, l’ordinateur et les nombreux programmes à disposition m’ont passionné et donné une liberté infinie pour mes projets. Si j’interviens encore manuellement sur certains de mes tableaux, l’ordinateur est définitivement mon meilleur ami.

 

Votre parcours international a -t-il des incidences directes sur votre processus de création?

 

Complètement. Même si nous avons aujourd’hui accès à tout avec internet, avoir la possibilité de voyager, de rencontrer les gens, de voir l’art en personne m’apporte énormément. Voir le regard des gens sur mon travail également.

 

Quels sont les artistes contemporains qui vous touchent le plus?

 

Il y’en a tellement! Pour en citer quelques-uns, en ce moment je suis très touchée par les travaux de peintres comme Jutta Koether, Carroll Dunham, Jana Euler et David Hockney dont j’ai pu voir deux rétrospectives dernièrement (dont celle en ce moment au Centre Pompidou à Paris, que je recommande vivement!)

 

Qu’avez-vous comme  travaux en chantier actuellement?

 

Je travaille en ce moment sur une exposition au Louisiana Museum of Modern Art au Danemark, qui sera ma première réelle participation dans un musée (qui ouvrira le 9 octobre prochain), ainsi que sur mon prochain solo show à New York chez Downs & Ross qui ouvrira en février prochain. Et un petit livre également, ce qui me tient beaucoup à coeur puisqu’il joint mes deux pratiques, le graphisme et l’art.

 

Entretenez-vous  encore des contacts étroits avec le Valais?

 

Evidemment. Tout d’abord,  j’y ai ma famille, j’essaie donc d’y aller le plus souvent possible. Je travaille également en tant que graphiste pour le Musée d’art du Valais. J’y garde aussi beaucoup d’excellents amis d’enfance et du collège. Et surtout je suis pour toujours amoureuse de mon pays qu’est le Valais! (jmt)

 

 

 

 

 

 

Bio express

 

Louisa Gagliardi :

 

1989  Naissance  à Sion.

 

2012  Elle reçoit un bachelor en design graphique de l’ECAL (Ecole cantonale d’art de Lausanne)

 

2014   Bourses fédérales de design pour son travail d’illustration et de graphisme.

 

 

Depuis 2015, Louisa Gagliardi focalise son travail sur sa pratique de peinture.

 

2016   Elle complète une résidence de 6 mois à la Fondation Suisse à Paris, offerte par le Canton du Valais, ainsi qu’une résidence de 2 mois à Los Angeles. Elle a récemment exposé, entre autres, à Pilar Corrias, Londres; Rodolphe Janssen, Belgique; LUMA Foundation, Zürich; Antenna Space, Shanghai; Tomorrow Gallery, New York, Istituto Svizzero, Rome et a été publiée dans le livre Vitamin P3: New Perspective on Painting, publié chez Phaidon.

Louisa Gagliardi travaille et vit à Zürich. 

Une oeuvre de Louisa Gagliardi

Une oeuvre de Louisa Gagliardi

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article

commentaires