Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2017 5 27 /10 /octobre /2017 14:08

David  Ciana, un artiste complet et engagé, qui  fête cette année ses 25 ans de peinture avec la sortie de deux ouvrages "Le corps rêveur", dans lequel il explique sa démarche créatrice, ses motivations profondes, une synthèse de son travail par le texte, et une plaquette de poèmes "Le Magicien des alpes", le tout couronné par  une exposition au Château de Venthône, du 3 au 26 novembre.

On y découvre des peintures de grand format, diptyques, triptyques et polyptiques: "Les Quatre saisons", "Floralies", Panoramiques, "Ombre et lumière"....des aquarelles et des collages, des dessins à l'encre de Chine sur le thème "La nef des fous" d'après le poème satitique "Ad Narragoniam" de l'humaniste Sébastian Brant qui a inspiré Jérôme Bosch et Pieter Brueghel.

David Ciana affiche un parcours significatif avec de nombreuses expositions individuelles et collectives, en Valais mais aussi à l'étranger, en France, en Norvège. Son art c'est sa vie, son quotidien, sa respiration...

La publication de ces deux ouvrages s'est révélée essentielle pour mettre en mots une démarche, des sentiments, des ressentis, des propositions, des suggestions, des voies comme dessinées en pointillé, des possibles et des...voyages dans l'imaginaire. Parlant de sa peinture David Ciana explique par exemple que pour  "Floralies" : "j'ai fait beaucoup d'essais pour arriver à "la bonne écriture". mon geste, au cours des années,est devenu de plus en plus précis et de plus en plus libre. Mon travail est intuitif. J'utilise la couleur dans sa symbolique et sa lumière." Et de poursuivre "je suis fsciné par la beauté des paysages lors de mes promensades dans la plaine: on a la distance exacte pour contempler les montagnes et l'ouverture vers le lac comme une respiration. ..Si je me sens proche des impressionnistes et des fauves, je reste assez abstrait.""

L'artiste montheysan est un être qui sait montrer et mettre en forme ses fulgurances intérieures, ses foisonnements et ses bouillonnements profonds. Du chaos il sait tirer une pulsion de vie, une lueur qui peut devenir intense et vive.

"Ce que j'essaie de transmettre est la violence de l'être.

La capacité de tenir debout malgré tout.

Rester debout quand les violentes tornades nous secouent de l'intérieur.

Exprimer mes tremblements de terre intérieurs pour les transcender et les vivre le mieux possible.

La peinture est mon sismographe."

 

Une exposition traversée d'énergies et de flux lumineux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

David Ciana, 25 ans de peinture, au Château de Venthône, du 3 au 26 novembre 2017

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article

commentaires