Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 17:47

~«Le Cervin dans tous ses états était à découvrir et à apprécier l'année dernière à la galerie de La Tine à Troistorrents», une exposition hors de commun pour le 150e anniversaire de la première ascension du Cervin.

Avec des artiste de renom comme Charles L’Eplattenier, Albert Gos, François Gos, Emile Gos, Johann-Joseph Geisser, Albert Lugardon, Alfredo Cini, Arnold Zord, Blanche Berthoud, Kinette Hurni-Bourgeois..., la montagne mythique nous apparaît sous toutes ses faces et toutes ses nuances.

«Ces artistes, amoureux de cette montagne ou l’ayant gravie, nous font découvrir «Leur Cervin», magnifique, impressionnant,sauvage ou étonnant, triangle emblématique dans sa lumière magique.»

Multiples interprétations

La «pyramide» qui attire à Zermatt des milliers d’alpinistes et de touristes fascine et envoûte toujours autant. Les artistes du XXe en ont souvent fait un thème de prédilection car cette montagne est devenue au fil des décennies un véritable symbole de l’univers des Alpes.

On y retrouve à travers des œuvres très diversifiées des études sur la lumière en altitude, avec ses reflets, ses prolongements, ses diffractions, ses subtilités chatoyantes; le thème de la verticalité apparaît aussi bien évidemment comme une constante avec ses connotations spirituelles de la montagne comme élévation intérieure, méditation, contemplation.

«Rassembler durant plusieurs années des œuvres d’époque et de style différents autour d’un sujet aussi fort s’est révélé un défi palpitant et exaltant.» nous dit Gérald Lange. Les genres présentés à la galerie de la Tine allaient de la peinture à l’huile à l’aquarelle ou la gouache en passant par le dessin. Les photos sont également présentes pour magnifier le Cervin comme un lieu magique, une sorte d’absolu. La galerie de la Tine comportait un parcours intéressant avec plusieurs salles qui permettaient de rythmer l’exposition dans des niveaux différents, le tout dans un cadre naturel captivant. Le Cervin y est célébré, comme il se doit,avec sensibilité, puissance et une force captivante.

Le Cervin en peinture et en lumières

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article

commentaires