Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 16:59

L’écrivain valaisan Raymond Farquet est décédé mercredi dernier à Genève, à l’âge de 86 ans. Un auteur qui a marqué de sa plume la littérature valaisanne, de par son écoute des petites gens, des faibles, des marginaux, des immigrés, tous ceux qui ont besoin qu'on vienne près d'eux pour leur apporter un peu de chaleur humaine, des moments de partage et d'échange.

Un auteur d’importance, qui a une belle œuvre derrière lui, une douzaine d'ouvrages publiés aux éditions de l'Aire essentiellement, le dernier "Genève en fauteuil roulant" ayant été publié aux éditions d'autre part de Pascal Rebetez.

Il a brossé de nombreux portraits des Valaisans saisis dans leur quotidien, dans leur trame existentielle, leurs élans, leurs travers, leurs interrogations. Il a cherché à comprendre leur monde intérieur et les interactions qui les liaient à ce Vieux Pays si beau, mais si rugueux aussi parfois.

Professeur durant de nombreuses années à Genève, il a auparavant voyagé durant sa jeunesse, travaillant notamment avec les compagnons d’Emmaüs à Paris.

Il avait reçu le Prix de la Loterie romande en 2011 pour «Le voyage amoureux» paru aux Editions de l’Aire. Raymond Farquet a parcouru les vallées latérales valaisannes à pied et en a tiré «Le voyage amoureux», une véritable découverte ethnographique et littéraire de notre canton, une complicité, une rencontre avec des gens vrais et authentiques, qui constituent la substance du Valais, au carrefour du passé et de la modernité, un Valais qui s’ouvre au monde tout en se souvenant de ses traditions et de ses légendes.

Raymond Farquet était un écrivain très sensible, parfois grognon et asocial, mais qui savait très bien exprimer la profondeur des êtres et des choses, et qui dans ses rencontres au quotidien, dans les détails et les faits les plus simples nous fait aller à l’essentiel, avec pureté, netteté et une grande vérité.

Pour Michel Moret, des Editions de l’Aire, «Raymond Farquet était un écrivain universel, son rapport au verbe était celui d’un écorché par les circonstances de l’existence...»

Raymond Farquet n'est plus mais ses écrits sur le Valais font désormais partie de la mémoire collective et du patrimoine littéraire valaisan. jmt

photo augustin rebetez

Raymond Farquet, un écrivain sensible, à l'écoute des petits, nous a quittés

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-marc theytaz
  • : Textes poétiques, de création- Textes critiques sur des expositions d'art, des sorties de nouveaux livres en Valais et en Suisse.
  • Contact

Recherche

Liens