Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 17:25

Philippe Barraud, journaliste, a publié «Un pas de plus-Marcel Rémy» aux éditions Cabedita.

Une rencontre inédite avec un homme et un destin hors du commun, un alpiniste qui a donné le goût de la montagne à des générations de jeunes envoûtés par cet univers particulier, qui a vécu à une époque encore dure pour les habitants des hautes vallées.

Philippe Barraud est un journaliste et écrivain vaudois qui a travaillé pour la «Gazette de Lausanne», l’ «Hebdo», «Le Temps» et des publications économiques et scientifiques spécialisées.

Il a publié une dizaine de livres, romans et essais, le dernier en date étant «Les Sphères silencieuses», un roman à l’Aire en 2011.

Comment avez-vous rencontré Marcel Rémy, dans quelles circonstances particulières ?

J’ai souvent croisé Marcel Rémy par le passé à l’occasion de courses en montagne, comme au Miroir de l’Argentine, et au mur d’escalade de Saint-Légier, où il s’entraîne régulièrement. Je connais bien ses fils, Claude et Yves, avec qui j’ai grimpé dès les années 70, et sur lesquels j’ai écrit plusieurs articles.

Qu’est-ce qui vous a amené à entreprendre d’écrire un livre sur lui?

C’est sous l’impulsion d’un de ses amis, Léopold d’Arenberg, qui grimpe avec lui depuis une trentaine d’années, que j’ai entrepris ce travail. Il estimait, à juste titre, que Marcel Rémy avait un vécu, autant humain que montagnard, exceptionnel à bien des titres, et qu’il devait en rester une trace pour les générations futures. Cet homme, c’est toute une époque: la Suisse et la Gruyère depuis les années 20-30, un monde dur et agricole devenu une terre prospère dominée par les loisirs! Son enfance, «à la redresse», ses jeunes années à l’alpage, constituent un témoignage irremplaçable à cet égard, car tout a changé.

Le témoignage était la meilleure formule ou auriez-vous pu le faire vivre comme personnage de roman?

La vie de Marcel Rémy est si riche que la forme du témoignage s’imposait tout naturellement. En soi, c’est un roman! Elle s’imposait d’autant plus que l’homme raconte admirablement les épisodes de son existence, avec son accent terrien, et sa façon de mimer les événements. Et surtout, il y a son incroyable mémoire. A 91 ans, il peut faire pâlir d’envie bien des personnes plus jeunes!

4Marcel Rémy n’est pas un conquérant comme Ehrart Lorétan ou André Georges. Qu’est-ce qui vous a attiré en lui? 

Marcel Rémy est un passeur. Il a le talent de transmettre à la fois une passion, et une sorte de «mode d’emploi» de la montagne, un univers magnifique mais qui ne pardonne pas les fautes ou l’improvisation. En ce sens, il s’est montré souvent sévère avec ceux qui l’accompagnaient, intransigeant avec la sécurité. Mais je crois que typiquement, les gens qui ne connaissent pas la montagne souhaitent être conduits par quelqu’un d’un peu autoritaire, qui connaît son sujet et prend leur sécurité au sérieux. Il a accompagné et formé de nombreux jeunes, à commencer par ses fils, dès leur plus jeune âge. Mais il était ouvert à toutes les générations, et il a initié aussi des gens bien plus âgés. L’essentiel était la passion, et la volonté de faire découvrir ce qui était finalement le monde de son enfance. Tout cela fonctionnait par le bouche à oreilles; lorsqu’il a mis sur pied un cours annuel de sauvetage en crevasses à Plan-Névé, ils n’étaient que deux au début ! Mais bien vite ils ont été de plus en plus nombreux, parce que l’information avait circulé. Encore plus qu’un «exemple pour la jeunesse», selon l’expression consacrée, Marcel Rémy est un modèle pour les hommes et les femmes qui abordent la deuxième partie de leur vie, lorsqu’ils réalisent que le temps qui reste est plus court que le temps qui a passé... Ce moment, certes un peu déprimant, est trop souvent celui de tous les abandons. Marcel Rémy, c’est un homme qui a banni de son vocabulaire l’expression mortifère «ce n’est plus de mon âge». Et chacun devrait faire de même: ne pas réfléchir en termes d’années, ni de conventions sociales (ces choses qu’on ne saurait plus faire passé un certain cap...), mais seulement en termes d’envies et de rêves encore à réaliser.Croyez-vous que Marcel Rémy s’est demandé si c’était encore de son âge, lorsqu’il a appris la planche à roulettes à 85 ans passés?

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué chez lui ? son empathie?

Ce qui m’a le plus marqué, c’est sa force de caractère. Ce genre de personne est rare. On sent chez lui une capacité de résistance inouïe, une volonté de granit. C’est un personnage qui n’est pas toujours très commode - mais c’est un personnage. Ce caractère, ce sont les événements qui l’ont formé et durci. Il y a d’abord eu son enfance, avec un père dur et brutal; puis l’avalanche, qui emporta sa mère, sa sœur et toute la maison; ensuite, des accidents professionnels et des problèmes de santé lourds. On ne sort pas indemne de telles épreuves sans une résilience extrême. Lui, il en est sorti renforcé.

Est-ce le représentant d’une époque en train de disparaître, d’un genre d’homme qui se fait plus rare?

C’est probable, en effet. Dans un monde où l’argent prend trop de place, ce genre de personne tend à disparaître. Il n’a jamais demandé de rétribution, et a même souvent refusé l’argent qu’on voulait lui donner, bien qu’il ait été sérieusement démuni toute sa vie. Mais c’est aussi, et c’est l’importance de son témoignage, le représentant d’un monde qui aura bientôt disparu à jamais, cette vieille société de la montagne, de l’élevage, des alpages, avec ses traditions fortes, sa foi, sa simplicité rugueuse, son patois, ses mets étranges, comme le «fricasson» qu’il m’a fait goûter. C’était la Gruyère, mais d’où qu’il soit, le monde de la montagne partage les mêmes valeurs, aux quatre coins des Alpes. Essayons d’en sauver quelques-unes, comme des repères dans un monde qui va trop vite.. «Un pas de plus-Marcel Rémy» de Philippe Barraud, aux éditions Cabedita

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article

commentaires

peltier 08/04/2015 22:10

Respects Mr Barraud

Présentation

  • : Le blog de jean-marc theytaz
  • : Textes poétiques, de création- Textes critiques sur des expositions d'art, des sorties de nouveaux livres en Valais et en Suisse.
  • Contact

Recherche

Liens