Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 17:27

~La peinture américaine du XIXe siècle, un thème original et inédit qu’a choisi la Fondation l’Hermitage pour fêter son 30e anniversaire cete année. Il s’agit d’une période artistique très féconde durant laquelle les artistes se sont peu à peu détachés de la tutelle européenne en s’affirmant dans un art novateur, soulignant une nouvelle identité nationale qui célèbre la démocratie et la liberté. Au début les artistes se sont intéressés à la peinture de paysage , genre dans lequel ils ont acquis leurs lettres de noblesse. C’est vers 1830 que la Hudson River School, a produit ses œuvres les plus significatives avec des peintres comme Thomas Cole, Frederic E. Church: ils ont peint une certaine forme d’osmose avec une nature grandiose, exaltant la force et la grandeur des éléments. Plus tard ce seront les luministes comme Fitz H. Lane et John F. Kensett, qui se lancent dans ce domaine paysager avec des couleurs chatoyantes et des paysages plus paisibles. Fait plus spécifique, la peinture de genre traitant de la politique américaine avec Woodville alors que Thomas Eakins se lance lui dans les portraits de la classe moyenne, des scènes d’intérieur et de plein air. John F. Peto et John Haberle se sont consacrés pour leur part à la nature morte en réalisant des trompe l’œil très fins et ingénieux. Parallèlement à la peinture la photographie, en vogue lors des campagnes d’exploration des années 1860 nous offre de découvrir des vues d’Alaska, de Yosemite Valley, et des portraits d’Indiens provenant du Musée de l’Elysée à Lausanne. On peut y découvrir des chefs de tribus photographiés par William H. Jackson et Alexander Gardner qui se répondent avec des portraits peints par George Catlin. Une exposition innovatrice qui nous donne à découvrir un pan de l’Histoire de l’Art encore méconnu.

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article

commentaires