Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 10:52

~Le musée Olsommer situé à Veyras présente sa nouvelle exposition ouverte jusqu’au 14 décembre. Avec cette manifestation, le musée Olsommer poursuit son élan d’ouverture, de décloisonnement du strict cadre monographique, en confrontant une facette de l’œuvre d’Olsommer à une forme artistique autre. Source d’enrichissement mutuel, cette orientation prend la forme, cette année, d’une incursion dans le monde de l’art contemporain. Intitulée «DÉTOURAGES», l’exposition est conçue comme un dialogue entre passé et contemporanéité car elle met en lien des dessins de C.C. Olsommer et les interventions graphiques du groupe d’artistes contemporains Barbezat et Villetard autour de l’Art nouveau. L’ensemble des dessins réalisés par Olsommer à Munich et à la Chaux-de-Fonds au début du XXe siècle est inédit. Ils n’ont en effet jamais été montrés au public auparavant. Ce sont des dessins de plantes et d’animaux d’influence Art nouveau, qui nous donnent à voir un aspect totalement inconnu de l’artiste. Munich est un centre important en Europe de l’Art nouveau.

Olsommer travaille notamment avec Jean Niestlé, son «frère d’âme» qui sera lui peintre animalier. Le Jugendstil est formé par Behrens, Eckmann, Endell, Obrist, Pankok, Paul et Riemerschmied. Olsommer s’intéresse fortement au dessin d’observation des animaux, végétaux , et apprend à les styliser, à les rapprocher du décoratif. Les motifs détourés, cernés à l’encre de Chine, sont dépouillés, épurés, simplifiés et traduits en à plats de couleurs. En 1904 sur les conseils d’Eugène Burnand fréquentera l’Ecole des Beaux-Arts de Genève, suivant notamment les cours de Gustave de Beaumont. Olsommer sera toujours touché par la figure humaine mais la nature le passionnera aussi, et le végétal, l’animal auront pour lui, au-delà du rendu du réel, une portée symbolique. Quant aux artistes Barbezat et Villetard, ils sont intervenus in situ, à l’intérieur mais aussi sur la façade extérieure du musée, proposant un ensemble graphique très original et abouti, qui décline différents motifs Art nouveau.

Ces derniers sont dessinés à la craie sur le fond noir du plafond, imprimés sur du papier peint, puis découpés et disposés en électrons libres sur les murs du musée ou insérés dans une enseigne lumineuse accrochée à l’entrée du bâtiment.

Tout en tissant des liens subtils avec les dessins d’Olsommer, ces motifs investissent l’esprit des lieux et se fondent dans l’espace muséal pour ne former qu’un. Matthieu Barbezat et Camille Villetard travaillent ensemble depuis plus d’un an.

AUTOUR DE L’EXPOSITIONL’art se met à table: Visite guidée de l’exposition, suivie d’un repas inspiré par les œuvres abordées au restaurant le Muzot à Veyras.

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-marc theytaz
  • : Textes poétiques, de création- Textes critiques sur des expositions d'art, des sorties de nouveaux livres en Valais et en Suisse.
  • Contact

Recherche

Liens