Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 14:14

~Evénement musical d’importance dernièrement dans la capitale:l’EnsembleVocal Cantamabile de Sion a présenté  l’opéra «Didon et Enée» de Henry Purcell en version concert: ces spectacles ont eu lieu le samedi 22 et le dimanche 23 mars 2014 à l’église des Jésuites de Sion.

Cantamabile: jeunesse et innovation Fondé 2009 et placé sous la direction de Marie-Marthe Claivaz, soprano, il s’agissait donc de fêter dignement le 5e anniversaire; l’Ensemble Vocal mixte Cantamabile réunit une trentaine de membres, en majorité des étudiants, tous issus de la région sédunoise.

La plupart sont déjà actifs dans le monde choral et musical. Cantamabile leur offre une opportunité de se produire dans un groupe plus restreint, ce qui implique plus de responsabilités personnelles pour chacune et chacun. Nous avons rencontré Marie-Marthe Claivaz, fondatrice et directrice. Interview

Comment est né l’ensemble vocal Cantamabile?

L’ensemble vocal Cantamabile est né d’une idée de partage et de diversififaction: j’ai ainsi proposé à mes élèves la possibilité de chanter dans un groupe vocal de bonne qualité et qui désirait aussi diversifier le paysage musical valaisan. En janvier 2009, j’ai donc réuni un petit groupe de ses élèves et de jeunes chanteurs de ma connaissance pour une première répétition. Celle-ci s’est très bien déroulée, et Cantamabile était donc né! Au fil des années, l’effectif s’est étoffé, mais toujours autour d’un même noyau dur de chanteurs, et toujours dans une très bonne ambiance.

Vers quels répertoires s’oriente-t-il?

L’ensemble vocal Cantamabile s’oriente vers un large répertoire de musique classique, profane comme religieux. Le répertoire de Cantamabile s’étend de la Renaissance (Lassus, Janequin) au contemporain (Pärt, Howells), et permet aux chanteurs de découvrir des œuvres de compositeurs très connus (Mozart, Mendelssohn, Gerschwin...) mais aussi des choses bien plus originales (Stanford, Howells...). L’originalité de Cantamabile est d’être capable de s’attaquer à chaque répertoire et de s’adapter à chaque style de musique. Pour exemple, Cantamabile a récemment présenté un concert Jazz avec des pièces comme Somewhere Over the Rainbow ou New York, New York avec piano et batterie, en parallèle avec la préparation de Didon et Enée de Henry Purcell ainsi que de Cosi Fan Tutte de Mozart (avec l’association Ouverture Opéra)

. Pourquoi Didon et Enée?

J’ai choisi cette œuvre car il s’agit d’un opéra où le chœur est très présent et à une belle partie à chanter. Il s’agit aussi d’une très belle œuvre qui est peu souvent donnée et pas encore en Valais me semble-t-il. De plus, cela donne à mes chanteurs une opportunité de se produire avec des solistes professionnels ainsi qu’un ensemble instrumental.

Quels projets avez-vous à moyen terme?

Cet automne nous participerons à l’opéra Cosi fan Tutte de Mozart qui sera donné à la ferme-asile par l’association Ouverture Opéra. La saison prochaine nous avons été invité à chanter à Argentière et nous aimerions enregistrer un CD pour nos 5 ans d’existence. J’ai aussi le projet de monter la Petite Messe solennelle de Rossini et pourquoi pas les Grands Motets de Bach. Nous comptons également nous faire connaître à un niveau suisse en participant au concours choral de Fribourg en 2015. Une œuvre baroque Henry Purcell (1659-1695) est l’un des plus grands compositeurs baroques anglais. Tout en s’inspirant des musiques italienne et française, il donne à sa musique un style anglais bien particulier. Composée en 1689, «Didon et Enée», seule œuvre considérée comme un opéra dans toute la littérature de Purcell, est également le premier véritable opéra anglais. Opéra en 3 actes, «Didon et Enée» fut composé pour quatuor à cordes et clavecin sur un livret de Nahum. Son prologue est inspiré de l’ «Enéide» de Virgile. La partition originale de «Didon et Enée» n’est pas connue, et ce ne fut qu’en 1895, après près de deux siècles d’oubli, que l’œuvre refit surface à l’occasion du bicentenaire de la mort de son compositeur. La pièce nous conte l’amour de Didon, reine de Carthage, et Enée, héros de la guerre deTroie...

"Didon et Enée" joué à Sion

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-marc theytaz
  • : Textes poétiques, de création- Textes critiques sur des expositions d'art, des sorties de nouveaux livres en Valais et en Suisse.
  • Contact

Recherche

Liens