Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 11:05

~Michel Buchs, un peintre hors du commun, qui depuis dix ans travaille en professionnel et nous livre des tableaux d’une rare force et puissance d’expression. Domicilié à Ardon il expose actuellement à Sion, à la Galerie Mounir, une quarantaine de pièces, avec divers formats qui lui permettent de parler avec liberté de ses sentiments les plus intimes et les plus marquants. La peinture de Michel Buchs ne donne pas dans l’anodin, l’anecdotique ou le superflu: elle va tout de suite à l’essentiel avec des traits épais ou plus subtils, c’est selon, une matière charnelle, une vitalité qui vient du tréfonds de ses tripes. Et si elle n’est pas toujours «joyeuse» la démarche artistique de Buchs est sincère et authentique. Marqué dans sa chair par la maladie et la souffrance, l’art lui permet de donner un sens à son existence, comme une direction et une marche intensive vers un absolu.

Vers l’expressionnisme Son art peut être qualifié d’expressionniste, on y trouve le même trait vif, acéré, nerveux, la même densité graphique, ce souffle qui sublime la douleur et la souffrance, ce même dépassement de soi et du quotidien. La peinture semble sortir de lui-même comme un jet, une évidence qui ébranle les certitudes et les valeurs habituelles du sens commun. Les titres des tableaux, les amoncellements de fauteuils roulants, de béquilles, qu’on y trouve disent bien cette torture intérieure face à une existence qui ne l’a pas toujours gâté.

L’homme peut paraître sombre et ténébreux, mais derrière cet aspect obscur vibre une lueur toujours présente, une intense énergie. Une grande présence «Il s’agit de ma première exposition depuis cinq ans; j’ai bien évidemment travaillé avec ardeur durant toutes ces années surtout sur de grandes sculptures , notamment pour Ferrari et la ville de Montreux. Je baigne maintenant dans un monde artistique puisque je vis avec la talentueuse artiste Ana Keim, originaire de Buenos Aires, qui a beaucoup d’énergie et de créativité. Elle expose actuellement au musée de Mézières, elle peint et dessine tout le temps, son travail est par ailleurs très respecté dans le milieu professionnel. En mai 2013 nous avons monté une exposition à quatre mains....»

Un titre original

«Anormal: ce qui est normal chez les anormaux» Léo Campion, un titre énigmatique mais qui se révèle rapidement dans toute sa signification lorsque l’on voit dans la galerie les amoncellements de chaises roulantes, dessinées, peintes à l’huile ou au crayon ou lorsque l’on découvre les sculpture composées de tiges soudées représenant également des chaises roulantes ou des béquilles. Cette thématique est partie d’un tableau fait à quatre mains figurant un petit enfant dans une chaise roulante. «Il ne s’agit pas de faire pleurer sur le handicap mais de créer une certaine distance qui permette de relativiser les choses et les malheurs de l’existence.

On peut ainsi découvrir à la galerie Mounir des chaises roulantes de course, de celles datant de 1950, 1930, de chaises ou de béquilles érigées en tours,... bref un travail dans lequel je m’engage à fond.» «J’ai décomposé des chaises et en ai fait des constructions architecturales , en étant intransigeant avec les lignes , les formes, les cadrages. Pour ce qui est de tableaux ce sont des véritables fresques avec plusieurs niveaux de lecture. J’aimerais «élargir» la tête du public au niveau de la perception.» £ Exposition des œuvres, peintures et sculptures de Michel Buchs à la galerie Mounir à Sion, rue de Conthey 15, jusqu’au 16 février. Ve 10 h-19 h. Me-Je-Sa-Dim 14 h 30 à 19 h

Michel Buchs: un art expressif

Partager cet article

Repost 0
jean-marc theytaz
commenter cet article

commentaires